22/11/63

A la mort de JFK, un journaliste a eu cette phrase devenue célèbre :

"Qui que vous soyez et où que vous soyez, vous vous rappellerez toujours où vous étiez et ce que vous faisiez quand JFK a été assassiné ". 

Et si Stephen KING nous laissait entrevoir un monde où JKF serait toujours vivant ?

 

poster_284756

22 novembre 1963 : 3 coups de feu à Dallas. Le président Kennedy s’écroule et le monde bascule. Et vous, que feriez-vous si vous pouviez changer le cours de l’Histoire ?

2011 : Jake Epping, jeune professeur au lycée de Lisbon Falls dans le Maine, se voit investi d’une étrange mission par son ami Al, patron du diner local, atteint d’un cancer. Une « fissure dans le temps » au fond de son restaurant permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d’empêcher l’assassinat de Kennedy. Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau. Et Jake va se trouver plongé dans les années 60, celles d’Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d’un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald, et d’une jolie bibliothécaire qui va devenir l’amour de sa vie. Il va aussi découvrir qu’altérer l’Histoire peut avoir de lourdes conséquences…

 

Mon avis 

Al Templeton, patron d’un « diner local »  a découvert dans la remise de sa caravane, un passage permettant de retourner dans le passé.

Cependant, cet espace temporel le conduit toujours au même endroit , à la même heure et à la même époque : le 9 septembre 1958 à 11h58.

Quelque soit la durée de son voyage, il constate que deux minutes seulement se sont écoulées. 

Au cours d’un voyage, Al, mourant, trop âgé, doit se rendre à l’évidence, il ne pourra accomplir sa dernière mission.

Se sentant proche de la mort, il se résout  à confier son secret et son projet  à Jake Epping, un professeur de littérature, l’un de ses plus fidèles clients.

 

Elle a coupé la communication. Le poste de la salle des profs a sonné et j’ai décroché.

« Jake ? c’est toi , copain ? »

J’ai d’abord cru que Gloria avait mal compris le nom. Cette voix ne pouvait pas appartenir à Al. Même le pire rhume du monde ne pouvait pas le faire croasser comme ça.

« Qui est à l’appareil ? »

… « Jake, il faut que je te voie. C’est important »

« Puis-je te demander… »

«  Tu pourras me demander tout ce que tu voudras, et je répondrais mais pas au téléphone »

 

Après plusieurs années dans le passé (et seulement 2 minutes d’absence en 2011), Al a un projet : empêcher l' assassinat de JFK.

Ce simple changement dans le passé pourrait selon lui modifier considérablement le futur.

Lors de ses fréquents voyages (de 1958 jusqu’au jour de la mort de JKF) , Al enquête sur Lee Harvey Oswald.

Bien qu'ayant effectué plusieurs aller-retour entre notre époque et le passé, tout repart à zéro à chaque passage. Al constate qu'il peut à chaque fois réécrire l'histoire en intervenant dans le passé.

Jake, intrigué, se laisse convaincre et accepte une première incursion en 1958 avec pour but de modifier la vie d’un homme qu’il côtoie et à qui il souhaite offrir une meilleure vie en 2011.

Lors de son deuxième saut dans le passé pour mettre en oeuvre la mission confiée par son ami Al, Jake aura le bonheur de trouver l'amour en la personne de Sadie une jeune bibliothécaire.  

Mais est-il bon d’aimer dans un monde où tout est déjà écrit ?

 

Stephen KING a admirablement conçu le personnage de Lee. Bien que fictives, les paroles, l’attitude, l’allure, le comportement, la vie de cet homme apportent au livre un cheminement dans l’intrigue qui pousse le lecteur à imaginer, à se projeter dans une époque trouble. Tout est dit, tout est mis en place avec mesure, avec moults détails,  sans jugements mais juste avec l’imagination, la dextérité d’un auteur qui construit pas à pas le mécanisme qui se met en marche vers des changements imprévus. Une finalité dont on perçoit toutes les répercussions sur l'avenir.

 

Le plus supprenant est que l’auteur pense réellement que Lee Harvey Oswald est l’assasin de Kennedy et qu’il a agit seul alors que nombre de théories, d’écrits tentent à prouver qu’il y aurait eu plusieurs tireurs, voire des agents secrets impliqués dans ce meurtre.

La belle histoire d'amour de Jake et Sadie transgresse toutes les lois de la physique et de l'espace temps. Aimer et être aimer alors que les époques sont si différentes est le lien, le pourquoi de la persévérance de Jake à poursuivre sa mission. Le devenir de son  idylle avec Sadie en dépend.

Peut-on en toute impunité interférer avec le passé?

L'auteur, grâce à des recherches minutieuses, a su restituer l'atmosphère de l'Amérique des années 50/60, le contexte racial, la ségrégation, la musique, l'émancipation des jeunes, des femmes. Un grand tournant dans l'histoire américaine.   

Un livre époustouflant, passionnant, écrit avec talent.

Je salue l’habileté de Stephen King qui, avec plus de 900 pages sait captiver, retenir l’attention de son lecteur. Une écriture exquise, un roman beaucoup moins fantastique que les précédents mais tout aussi efficace.

La plume de l'auteur est toujours aussi magique. Il nous livre ici un roman brillant, détaillé, passionnant que l'on peine à lâcher.

Stephen King nous livre une fois de plus dans la narration de l'intrigue, un savoir-faire qu'il maîtrise. 

KING IS BACK

 

L'auteur   

téléchargement (14)

Stephen  KING est né à Portland le 21 septembre 1947.

Ses parents se séparent . Pour subvenir aux besoins de ses deux fils, sa mère acceptera nombre de petits emplois afin de les élever et de leur offrir de bonnes conditions de vie. Stephen, enfant solitaire, souffre-douleur de ses camarades, s'isole et trouve du réconfort dans la lecture.

Cette passion dévorante le poussera dès l'âge de douze ans à écrire de petites histoires.

Après de brillantes études, il obtient une maîtrise en anglais et, tout en excerçant diverses professions, il poursuit dans l'écriture. 

Son premier roman publié sera « CARRIE » en 1974.

Le livre sera un succès et dès lors, il enchaînera les best- sellers.

Son génie, son imagination débordante, sa fascination pour l'horreur, l'obligeront parfois à écrire plusieurs romans à la fois.

Il est à ce jour l’un des auteurs les plus célèbres du genre.

Ses fans aiment autant l'homme que l'écrivain. Il est une référence dans le monde de la littérature fantastique.

Côté vie privée, il est marié depuis 1971 avec Tabitha et ont trois enfants.

 

Interwiew (sous-titrée) de Stephen KING  qui nous parle de 22/11/63 :

22/11/63